translation missing: fr.cart.labels.cart_title

translation missing: fr.cart.labels.empty_cart

translation missing: fr.cart.labels.continue_shopping

Différentes méthodes de sertissage

by Alexandre Sasso |

Atelier Lavoisier vous propose de découvrir un peu plus en détails les différentes méthodes de sertissage utilisées dans notre atelier lors de la création ou de la transformation de vos bijoux. 

 

  1. Sertissage à griffes

Ce type de sertissage est le plus utilisé en joaillerie plus particulièrement pour les solitaires.

Les « griffes » sont des tiges métalliques qui sont rabattues sur la pierre par le sertisseur.

Si le sertissage à griffes est autant apprécié c’est parce qu’il est très esthétique et permet de rendre la pierre plus visible que les autres méthodes.

Généralement la pierre est entourée de 4 griffes mais le nombre varie en fonction de la taille de la pierre. Ainsi plus la pierre est plus grande plus le nombre de griffes est important.

 

  1. Sertissage clos

Le sertissage clos, aussi appelé « pavage », est la méthode la plus ancienne. Le principe est de rabattre le métal autour de la pierre, généralement avec une marteleuse c’est-à-dire un marteau mécanique.

Cette technique, pourtant simple, demande une grande précision de la part du sertisseur afin de ne pas fragiliser la pierre ou de la casser.

Le sertissage clos offre la meilleure protection possible pour la pierre et résiste parfaitement à l’usure du temps.

 

  1. Sertissage demi-clos

Même si le serti clos est une méthode appréciée certains trouvent qu’elle "étouffe" la pierre et que la lumière se disperse moins bien dans la pierre.

Le sertissage demi-clos, c’est-à-dire lorsque le métal ne fait pas tout le tour de la pierre est alors privilégié.

Grâce à cela la lumière circule mieux dans la gemme et fait ainsi ressortir davantage son éclat.

 

  1. Sertissage en rail

Cette méthode de sertissage consiste à glisser une ou deux rangées de pierres entre deux rails métalliques. Elle permet donc de maintenir les pierres entre elles.

L’enjeu pour le sertisseur est de ne laisser aucun espace entre elles. Le bémol de cette technique est qu’elle cache une partie des pierres.

Son point fort en revanche est qu'elle rend le bijou très résistant.

Les formes de pierres les plus adéquates pour cette façon de sertir sont avant tout les pierres rectangulaires mais également les rondes ou carrées.

 

Il existe encore bien d’autres méthodes de sertissage tel que le serti grain, serti masse, serti illusion par exemple.

 

Chez Atelier Lavoisier, tous les types de sertis sont envisageables. Il suffit de les adapter aux caractéristiques de vos pierres !

En savoir plus

translation missing: fr.blog.article.comment_count

translation missing: fr.blog.article.comment_post_title