Les bagues intemporelles en joaillerie

Les bagues intemporelles en joaillerie

Les tendances bijoux 2022 ! Vous lisez Les bagues intemporelles en joaillerie 4 minutes Suivant Les pierres précieuses les plus célèbres

LES INTEMPORELLES

Au fil des ans, de nombreux modèles de bagues voient le jour dans le monde de la joaillerie. Cependant, on remarque que certains modèles demeurent intemporels et chargés d’histoire. Nous verrons donc les bagues cultes qui ont traversé les époques sans jamais se démoder. 




La Marguerite  


Ce bijou intemporel a conquis le cœur de nombreuses femmes au cours du temps. Aussi connue sous le nom de “Pompadour” rendant hommage à la première femme l’ayant portée, la marquise de Pompadour. 
Favorite du roi Louis XV, il lui fit construire le Petit Trianon avec un magnifique jardin botanique. C’est donc à cet endroit que la marquise eut l'idée d’une bague en forme de fleur, la fameuse marguerite. Historiquement, cette bague est sertie de diamants et d’un saphir comme pierre centrale. 

 

Depuis sa création cette bague reflète le style à la française à la fois intemporel et indémodable. Après avoir été porté par la marquise de Pompadour, ce modèle ne s’est pas démodé et a été porté par des femmes de renom. 
Bague de fiançailles très prisée, elle est devenue mondialement connue lorsque le prince Charles l’offrit à Lady Diana. Un peu plus tard, le prince William l’a rendu mythique en l’offrant à Kate Middleton, la duchesse de Cambridge.

 

Le Solitaire 


La coutume d’offrir une bague pour les fiançailles remonte à l’antiquité romaine. À cette époque, la tradition était de demander une femme avec un anneau de fer à l’annulaire gauche, c’est là que le solitaire est né. Cet anneau était symbole d’éternité de par sa forme circulaire et pleine, signe d’une relation qui va durer toute la vie. La bague solitaire est donc connue depuis l’époque romaine.  


Un des modèles les plus classiques, le style de cette bague met en valeur le diamant par le côté surélevé de la pierre tout en étant retenu par des griffes, généralement au nombre de 4. Cette technique de sertissage permet à la pierre d’absorber toute la lumière possible et donc de faire scintiller le diamant. 

 

La chevalière 


Connue depuis la nuit des temps, l’origine de la chevalière remonte à la Rome antique. En France, le port de la chevalière remonte au Moyen Âge, elle était portée par les nobles et leur permettait de signer avec un sceau de cire les documents officiels. Afin que les armoiries ou les initiales soient lisibles sur les cachets de cire, elles étaient gravées à l’envers et en creux dans le chaton de la chevalière. C’est un peu plus tard que les chevalières héraldiques font leur apparition, présentant le blason de la famille. 


Bijou unisexe, elle peut être aussi bien féminine que masculine. La règle est de porter la bague sur l'auriculaire gauche pour les femmes tandis que les hommes doivent la porter sur l’annulaire gauche avec leur alliance. Au niveau du style, il existe plusieurs formes de chevalières : ronde, ovale ou encore carrée. 


La bague trilogie 


Grand classique dans le monde de la joaillerie, la bague trilogie se reconnaît par ses trois pierres précieuses présentes sur le corps de bague. Habituellement, les pierres sont des diamants et peuvent être montées sur griffes ou enchâssées entre des anneaux. Concernant la taille des pierres, à vous de décider quel style vous souhaitez adopter, façon rivière avec des diamants de même diamètre ou alors jouer sur l’irrégularité avec un diamant central plus imposant. 


La bague entourage 


Originaires du début de la période géorgienne, les bagues à cette époque étaient ornées de petits diamants ou de perles entourant la pierre centrale. À l’époque victorienne les bagues halo étaient les bagues les plus convoitées. 

Intemporel et faisant preuve d’élégance, le halo donne une impression d’une pierre centrale plus grande créant une finition éblouissante.