Votre panier

translation missing: fr.cart.labels.empty_cart

translation missing: fr.cart.labels.continue_shopping

Bijoux en perle : que faut-il savoir ?

by Alexandre Sasso |

Douce et élégante, la perle a su traverser les siècles en cultivant son intemporalité. Utilisée pour confectionner des bijoux depuis l’Antiquité ; la perle est communément associée aux natifs du mois de juin ou encore à la célébration des 30 ans de mariage.
Perle naturelle, perle de culture, conseils d’entretien : voici tout ce qu'il faut savoir !

 

D’où proviennent les perles ?

Les perles utilisées en joaillerie sont issues d’un processus naturel engendré par certains mollusques, principalement les huîtres perlières. Quand un corps étranger passe à l'intérieur de sa coquille, l'animal réagit en l’encerclant d'une matière appelée nacre.

Les plusieurs couches successives de nacre donnent un aspect à la fois multicolore et brillant à la perle.

Elles proviennent généralement de Polynésie ou du Japon, mais on peut également les trouver en Australie, en Chine ou aux Philippines.

 

Quels sont les différents types de perles ? 

Le CIBJO reconnaît quatre types de perles.

Les perles naturelles, très rares, trouvées dans la nature qui n’ont pas été modifiées par l’Homme.

Les perles de culture issues de bassins selon un procédé mis au point par les Japonais au début du xxe. Depuis, le secret de leur technique s'est répandu dans tous les archipels de l'océan Pacifique, surtout en Polynésie.

Les imitations de perles, le plus souvent réalisées à partir de verre chauffé et très peu commercialisées.

Et enfin, les perles composées. À cela s'ajoutent les deux catégories d'eau douce ou d'eau de mer.

 

Les perles sont souvent blanches, parfois avec une teinte crème ou rose, mais peuvent aussi présenter une teinte argent, champagne, pêche, jaune, vert, bleu, marron, noir. Les perles noires sont très chères car très rares. 

  

Comment reconnaître une perle de qualité ?

La valeur de la perle est déterminée par sa forme, sa brillance, sa taille et sa couleur.

La brillance, appelée le lustre de la perle, est le plus important des critères pour juger de sa qualité chez les joailliers. Par ailleurs, plus la perle est grosse, plus elle se vend cher.

 

Conseils d’entretien

La perle n’est pas un matériau particulièrement fragile mais étant organique, elle nécessite toutefois quelques bonnes pratiques.

 

Tout d'abord, sa surface est particulièrement sensible aux matières acides comme le parfum ou les cosmétiques. Mettez votre bijou qu'une fois après vous être parfumé(e) et maquillé(e).


Elle reste également assez sensible aux changements de température. Les fortes chaleurs par exemple peuvent entrainer des craquelures ou provoquer son desséchement. Pensez donc à retirer votre bijou si vous prenez le soleil !

 
Enfin, pour conserver votre bijou en perle lorsque vous ne le portez pas, pensez à l'enrouler dans un tissu ou dans une pochette à bijoux afin d'éviter que la perle ne se raye au contact d'autres matériaux.

En raison de sa faible dureté, il est nécessaire d'en prendre soin et de faire attention à ne pas l'exposer aux chocs.

 

translation missing: fr.blog.article.comment_count

translation missing: fr.blog.article.comment_post_title